JULIEN MARCHAL

Piano moderneFrance

BIO

Dans une plénitude qui laisse vociférer le silence, il est l’aparté d’une ère conditionnée par les boum boum épileptiques et les voix horripilantes. Julien Marchal épure ces effets trop souvent débridés pour garder l’essentiel de la musique, l’harmonie. Il la dénude, pure et charnelle, pour l’exposer dans son plus simple appareil. On y entend subtilement les notes se mouvoir dans leur mécanique, on imagine les marteaux faire la ola sur les cordes tendues d’un piano droit éventré. Cette simplicité est un remède à l’excitation, un recours à la contemplation. Avec son instrument débarrassé de tout artifice, le compositeur bordelais invente ce que pourrait être le naturisme musical.
« J’ai eu envie de composer dès l’adolescence, mais j’étais plus attiré par les prouesses techniques de la musique. Plus tardivement, à l’Université, je dirais que le silence dans le morceau d’Arvo Pärt « Fur Alina » m’a transcendé. Je me souviens être entré dans un état d’extase et de dégustation auditive. » Il s’intéresse par la suite à Philips Glass, Charles Ives et Erik Satie qui l’installent dans la même obsession : la recherche de l’extase dans la musique classique, celle du dépassement, de l’oubli dans l’évasion sensorielle.
Irrésistible touche-à-tout, son minimalisme musical est influencé par un tout autre registre, l’électronique. Julien écoute alors Jon Hopkins, Burial, Mùm et particulièrement Boards of Canada pour lesquels il a une estime considérable.

Après un nouvel EP sorti le 23 novembre 2018 sur Dim Mak, le label de Steve Aoki, Julien Marchal prépare un nouvel album pour 2019.

DISCOGRAPHIE

2018 : Timeless – EP (Dim Mak)
2017 : INSIGHT III – Album (Whales Records)
2016 : INSIGHT II – Album (1631 Recordings)
2016 : Two Unreleased Tracks – EP (Whales Records) 2015 : INSIGHT – Album (Whales Records)

DATES