TAUR

French indie-pop – France

BIO

Deux singles, sortis coup sur coup (Midnight et The Constant), ont placé TAUR sur une estrade à part. Un monde tenu secret qui se dévoile un peu plus avec le premier EP de TAUR sous l’étiquette General POP/Polydor. Pour donner encore plus de relief à cette carte pop et mélancolique, deux trésors fédérateurs concrétisent un an de travail soigné. Le premier s’appelle Strong, dont le clip fou et hypnotique, réalisé par Mathieu ARTU lui-même (l’anagramme de TAUR), donne le tournis. Filmés à Stockholm, les plans successifs et imprévisibles de cette vidéo épatante (où TAUR jour les premiers rôles, porté par des visuels tous plus impressionnants) font écho à la force dansante du titre en question. Toujours profonde, la mélodie de Strong contient l’essence même de ce qui fait la singularité de TAUR : l’ambivalence des sentiments, la dissonance des émotions.
Le second joyau s’appelle Tether, comme un upercut placé en douceur, une ballade soudaine, souterraine, qui vous carresse et vous secoue, aussi que libre que brillante. Bien sûr, Midnight, au refrain fulgurant et l’implaçable The Constant, bijou aux confluences de tous les genres, viennent boucler la boucle merveilleuse de ce génial élan. À coup d’histoires savamment pensées, TAUR ne cesse d’épater, proposant des allées et venues où les claviers les plus lointains, les sonorités électros les plus riches, s’allient pour combler le plus grand nombre. Vibrant, touchant et minutieux.
Romain Lejeune

DISCOGRAPHIE

2017 : TAUR – EP (Polydor)

DATES